La côte de Nacre et la richesse de ses paysages, son patrimoine historique et culturel
de Ouistreham à Saint-Aubin-sur-mer
Bienvenue sur la Côte de Nacre, à Ouistreham, aux portes de Caen.

Lorsqu'on emprunte les routes touristiques de la côte de Nacre, on découvre un arrière-pays pittoresque, une nature souvent sauvage, des trésors de petits villages et l'on se sent vraiment ailleurs.

La Normandie et le Calvados ont, au fil de leur histoire, donné une vive inspiration à bon nombre d'écrivains qui s'en inspirèrent pour leurs récits.

Les anciens villages de pêcheurs de Ouistreham, de Lion-sur-mer, de Luc-sur-mer, de Langrune-sur-mer et de Saint-Aubin-sur-mer se composent de petites maisons réunies autour de cours communes. La maison traditionnelle présentait au rez-de-chaussée la pièce principale, et à l’étage la chambre, à laquelle on accèdait par un escalier extérieur en pierre. Sous l’Ancien Régime, les marins étaient soient des pêcheurs locaux, soit des matelots embarqués au long cours dans les ports de Caen, Ouistreham, Courseulles, Dieppe, Fécamp… pour la pêche, la marine commerciale ou le service de l’état. L’absence de véritables ports maçonnés dans certains des villages  et l’essor du tourisme balnéaire entraînèrent le déclin progressif de la pêche au 20ème siècle.
Ouistreham était autrefois un hameau de pêcheurs, regroupé autour de l’église romane fortifiée Saint-Samson et de la Grange aux Dîmes. Elle est devenue une des plus prestigieuses stations balnéaires de la côte normande au tout début du 20ème siècle.

La balade commentée fait également la part belle à l’art nouveau, au style Rococo et Anglo-Normand en Terre de Nacre. Sur les traces des Architectes Hector Guimard, François Rouvray, Aumasson et René Lalique.

La Côte de Nacre possède encore des petits trésors d’Art Nouveau, ce style architectural très en vogue au XIXe siècle.

Bien qu’il ne reste que quelques traces de l’art nouveau en Normandie, notamment en raison des destructions lors de la Libération, quelques pépites subsistent encore de nos jours. Esthétisme et lignes courbes sont à découvrir lors de notre balade commentée.

Ces formes d‘art participent à l’ornementation jusqu’aux plus petits détails. Fer, acier et fonte : le métal est travaillé en ruban, en torsade et en volute et se marie avec la pierre et même les galets du bord de mer pour certaines constructions. La fonte à l’avantage de pouvoir se mouler. Elle a été utilisée pour les rambardes de fenêtres et de balcons par Hector Guimard pour la réalisation de ses entrées de stations de métro à Paris avec des motifs très personnels. François Rouvray, architecte Caennais s'inspirera du travail de Guimard et il aura à son actif quelques belles constructions. Quant à A. Aumasson, il nous a laissé une magnifique villa à Saint-Aubin-sur-mer.


Découvrez la côte de Nacre, son architecture et la richesse de ses paysages

Cette visite commentée de la Côte de Nacre s'étend de Ouistreham à Saint-Aubin sur mer. Voici notre itinéraire prévisionnel:

Vous commencerez  au Parking Place Albert Lemarignier 14150 Ouistreham

  • Ouistreham Eglise Saint-Samson, arrêt et marche à pied : 15 minutes
  • Colleville-Montgomery
  • Hermanville-sur-mer, arrêt et marche à pied: 30 minutes
  • Lion-sur-mer, arrêt et marche à pied: 20 minutes
  • Luc-sur-Mer, arrêt et marche à pied : 30 minutes
  • Langrune-sur-Mer
  • Saint-Aubin-Sur-Mer, arrêt et marche à pied : 10 minutes
  • Douvres-la-Delivrande, arrêt et marche à pied : 10 minutes
  • Ranville Pont Pégasus
  • Ouistreham, arrêt et marche à pied : 20 minutes
  • Vous terminerez au Parking Place Albert Lemarignier Ouistreham


    0
     .